Publié le 23 Novembre 2011

Nouvelle République du 23/11/2011

HANDICAP : Un scooter aménagé pour Quentin

112989313_image_article_droite_height.jpg

Frein à pied et commnandes à droite pour Quentin. - (dr)


Touché par un handicap au bras gauche à la naissance, Quentin Faye, 15 ans, veut s'engager en pré-appren- tissage. Résidant la Joublinière, près de Villechauve, ses parents, Patricia et Didier, lui ont offert un scooter pour se déplacer sur son lieu de travail. L'engin a du être adapté au handicap de Quentin. Une modification qui comprend la centralisation des commandes manuelles à droite et le transfert du frein à poignée, au pied. Ces travaux spéciaux, font l'objet d'une prise en charge par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) pour un montant de 700 €. Ils ont été réalisés par l'atelier Joce et Co moto de Blois.


Source : Nouvelle République du Centre-Ouest 

Voir les commentaires

Rédigé par Mobilité 41

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 21 Novembre 2011

Nouvelle République du 21/11/2011

Cinq conseils sont appelés à voter les premières démarches pour créer un nouveau réseau de transports à Vendôme et quatre autres communes.

vbus nrLes bus de cent dix places seront moins nombreux, au profit de bus de quarante places. - (dr)


Le sujet avait déjà été évoqué à l'état d'étude par Florent Grospart, adjoint au maire de Vendôme, mais jeudi soir, le conseil municipal a établi le premier acte concret qui vise à créer un nouveau réseau de transports publics à Vendôme mais aussi, et c'est la nouveauté, Saint-Ouen, Naveil, Areines et Meslay.
Vendôme a voté ce premier acte et les quatre autres communes ont fait - ou feront - cette démarche qui devrait permettre à la nouvelle organisation de se mettre en place le 1er septembre 2013 à l'occasion d'un nouveau contrat de transport.
Plusieurs raisons à ce changement important : des habitants de l'agglomération vendômoise estiment que les lignes départementales du Conseil Général ne sont pas totalement adaptées à leurs besoins, et le réseau est encore très orienté vers les scolaires. L'objectif est donc d'optimiser les lignes commerciales en augmentant les fréquences de passage.
En conséquence, les services commerciaux et scolaires seront dissociés, le transport à la demande développé et des lignes commerciales et scolaires créées, avec une meilleure offre.
Le nombre de bus de cent dix places (pour les scolaires) passera de six à quatre. En revanche, quatre bus de quarante places seront achetés pour les lignes commerciales, en plus des deux bus de vingt places pour le transport à la demande.
Pour les lignes régulières, il en coûtera 15 € par an pour les adultes et 10 € pour les scolaires, ou 1 € le titre. Pour le transport à la demande (Créabus), 15 € par an pour les adultes ou 2 € le titre.
La création de ce réseau sera financièrement assurée par le versement transport, payé par les entreprises de plus de neuf salariés du périmètre concerné. Une dépense annuelle d'exploitation de 1.082.000 € qui n'incombera donc pas au contribuable.

Un réseau élargi :

Rappelons par ailleurs que le réseau V'Bus a été créé en 1990 pour la gare TGV et que deux lignes supplémentaires ont été ouvertes en 1992 et 1993. Le transport à la demande, lui, est apparu en 2007.
Le nouveau réseau s'inscrit également dans le cadre de la création d'un pôle d'échanges multimodal à la gare TER (au lieu de la place de la Liberté actuellement) qui coûtera environ deux millions d'euros.
Les démarches concrètes ne faisant que commencer, enfin, il est évident que quelques éléments fournis ici sont susceptibles de modifications d'ici à 2013, mais l'essentiel est là : un réseau de transport élargi et plus efficace se fera jour.


H.A.

Source : Nouvelle République du Centre-Ouest 

Voir les commentaires

Rédigé par Mobilité 41

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 10 Novembre 2011


    Au mois de octobre 2011, dans le cadre de ses conventions "location de véhicules" permettant aux bénéficiaires d'accéder ou se maintenir en emploi ou en formation, Mobilité 41 a mis à disposition sur le département :

   63 véhicules auprès de 68 bénéficiaires, pour un total
cumulé de 1 354 jours* de mise à disposition dans le mois.


Ces indicateurs peuvent être décomposés de la manière suivante :

- Bénéficiaires du RSA : 18 cyclomoteurs pour 23 personnes différentes, sur 436 jours cumulés.

- Jeunes (- de 26 ans) :
 30 cyclomoteurs pour 29 personnes différentes, sur 623 jours cumulés et 6 vélos pour 6 personnes, sur 128 jours cumulés.

- Intérimaires :   9 cyclomoteurs pour 10 personnes, sur 167 jours cumulés.

Pour l'année en cours, on enregistre un total de 14 906 jours** de mise à disposition.
* en partenariat avec l'association AJM 41.
** Ce chiffre est supérieur au nombre de jours facturés qui ne prennent pas en compte les dimanches et jours fériés.

Voir les commentaires

Rédigé par DR

Publié dans #Actions

Repost0